Débat #5, Le retour aux abattoirs de proximité a-t-il du sens ?
17 mai 2019
Interview de Clothilde Girard, Experte alimentation durable
17 mai 2019

Accompagner la reterritorialisation des filières : l’exemple de la laine

La matière laine est en perte de vitesse depuis l’avènement des fibres synthétiques à l’échelle mondiale. En France en particulier, la délocalisation du travail textile a conduit à une destruction du tissu d’industries textiles existant, notamment dans le Nord-Est.

La laine de mouton européenne est majoritairement exportée en Chine et nous rachetons notre matière première sous forme de produits finis. Désormais, seule une infime partie de la laine française est transformée sur le territoire national, la valeur ajoutée échappe donc entièrement aux opérateurs.

Ce changement de pratiques, ainsi que la destruction du marché de la laine ont conduit à une perte de valeur marchande et à un désintérêt des filières ovines pour la valorisation de la laine des moutons européens, désormais considérée comme un coproduit d’élevage, voir un sous-produit.

Des collectifs émergent dans toute la France et en Europe pour revaloriser cette filière, ses savoir-faire et envisagent même des innovations technologiques autour de cette matière en plein renouvellement.

Au cours de l’année 2018, TriesseGressard a accompagné le Parc naturel régional de Lorraine dans le cadre d’un projet de coopération européen Interreg : DEFI-Laine. Ce projet vise à reconstruire une chaîne de valeur vertueuse sur trois régions européennes : la Wallonie, le Luxembourg et la Lorraine.

 

L’ensemble des partenaires techniques, économiques et politiques mobilisés dans ce cadre souhaitent faire de la reterritorialisation de la filière laine un levier pour :

 

  • Le développement agricole : maintien de l’élevage ovin, rentabilité des élevages ;
  • Le développement économique : relocalisation d’une filière largement délocalisée ;
  • La préservation des savoir-faire artisanaux et industriels associés au travail du textile et  en  particulier de la laine ;
  • La préservation de l’environnement : maintien des prairies et de la biodiversité associée, réduction des émissions de gaz à effet de serre liées au transport et à la transformation de la laine.

Notre mission

Le cabinet avait pour mission de réaliser une étude de marché des produits en laine locale, dont les objectifs étaient :

  • D’approfondir les forces et faiblesses du territoire quant au développement de produits en laine locale ;
  • De qualifier la demande du territoire et les marchés porteurs ;
  • D’identifier les produits à développer et construire d’un plan d’action.

En concertation avec les acteurs du territoire, au travers d’entretiens, d’enquêtes mais aussi d’un séminaire territorial, les principaux secteurs utilisant la laine ont été investigués (literie, décoration, éco-construction, vêtements, etc.). Les produits et les marchés les plus pertinents ont été retenus pour développer de nouvelles gammes de produits à partir de la laine issue du territoire.

Vous pouvez me contacter à l’adresse mail suivante: pruamps@triessegressard.com